La Chandeleur

Cette année encore la tradition a été respectée : en ce 2 février, les Marseillais sont  venus nombreux à l’abbaye de Saint-Victor pour fêter la chandeleur.

Comme chaque année, à 5h15 du matin, les étudiants de l’école de la Marine Marchande sont arrivés en bateau avec l’Evangile. Sur le Vieux-port, l’archevêque avec une foule de fidèles était présent pour les accueillir et partir ensemble en procession vers l’abbaye de Saint-Victor pour célébrer la messe de la présentation de Jésus au temple.

A l’issue de la messe, l’archevêque a béni le fameux four à navettes. Ces biscuits en forme de barque.

Toute ce rituel bien rodé pour rappeler aux Marseillais que les premiers chrétiens sont venus par la mer pour annoncer la Bonne Nouvelle dans notre cité. S’il fallait résumer cette histoire en un slogan, je dirai : “Venu de l’eau pour mettre le feu”. 

C’est le slogan du nouvel équipementier de l’OM !

En juillet dernier, Puma est devenu le nouvel équipementier de l’OM. Je ne sais si c’est voulu ou pas mais j’ai tout de suite fait un parallèle avec la Chandeleur en voyant le slogan “Venu de l’eau de pour mettre le feu” et le clip accompagnateur.

Dans celui-ci, nous voyons des personnes arrivées à Marseille par la mer pour mettre le feu avec à leur tête Diégo Maradona, connu pour son génie mais aussi pour être l’auteur de la célèbre “main de Dieu”.

Je m’arrêterai aujourd’hui sur cette parole de Jésus tirée de l’évangile de Luc :

On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié. Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer, s’il est déjà allumé? Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli! Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois; le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.

Luc 12,48-53

L’OM a beaucoup donné beaucoup d’argent pour recruter des joueurs cette année. Cet été : 25 millions pour Stootman, 19 millions pour Caleta-car, 11 millions pour Radonjic. Si ces joueurs mettaient le feu sur le terrain, personne ne critiquerait nos  dirigeants d’avoir débourser ces sommes pour les avoir dans notre équipe. Oui, comme le dit la Parole de Dieu : On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné.

Et nous ? Combien a-t-on pour nous ? Le Christ a payé le prix fort pour nous : il est mort sur la croix pour nous racheter ! Dieu nous a donc beaucoup donné. Il attend que nous donnions beaucoup en retour. Dieu nous fait pleinement confiance.

Il nous invite à répandre son feu autour de nous. Les besoins sont immenses. Nous sommes mandatés par le Christ pour réchauffer du feu de son amour les malades, les migrants, les pauvres, des prisonniers, les sinistrés de la rue d’Aubagne, etc. Cette liste est illimitée.

Qu’à l’exemple des premiers saints de Provence, nous puissions répondre à l’appel du Christ pour proclamer l’évangile à travers nos paroles et nos actes.