Traverser les périodes troubles

En dépit de toutes les prières que je peux adresser au Bon Dieu sur les réseaux sociaux en tant que curé de l’ohème, notre club passe actuellement une mauvaise période : c’est la crise. Vous allez me dire ce n’est ni la première et malheureusement ni la dernière. Mais en tout cas, c’est la première sous l’ère McCourt… Même une élimination prématurée du PSG en ligue des champions ne pourra nous remonter le moral.

A l’image de l’OM, nous passons tous par des moments difficiles dans nos vies. Dans ce cas, nous sommes invités à nous remettre entre les mains de Dieu. Mais attention, Dieu ne fera pas à notre place ce que nous devons faire nous-même. 

Aujourd’hui, je vais prendre un extrait de la 2ème lettre de saint Paul à Timothée

Mais toi, en toute chose garde la mesure, supporte la souffrance, fais ton travail d’évangélisateur, accomplis jusqu’au bout ton ministère. Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse .

Saint Paul invite donc Timothée à faire son travail et à le faire jusqu’au bout malgré toutes les difficultés qui peuvent surgir. Je pense que saint Paul donnerait exactement le même conseil à l’Olympique de Marseille. 

En début de saison, nous avions de bonnes raisons d’espérer : nous étions finalistes de l’Europa League. Nous avons 3 champions du monde. Tous les joueurs cadres sont restés. Même, si nous n’avons pas recruté le fameux grantatakan, notre équipe apparaît meilleure que l’année dernière… sur le papier ! Malheureusement, les matchs ne se jouent pas sur le papier.

Notre club aspire à remporter des couronnes mais pour cela il va falloir batailler. Et c’est sur ce point que les supporteurs sont en colère. Ils ne mouillent pas le maillot. Personne ne reprochera à l’OM une défaite contre le PSG ou la Lazio de Rome à condition, comme le dit saint Paul, d’avoir mener le bon combat. Et visiblement, certains joueurs ne se sont pas offert en sacrifice !

Tout simplement, en se remettant en cause avec humilité. Écoutons ce que nous enseigne saint François d’Assise pour grandir tout en restant humble : 

“Pour commencer, nous allons faire les petites choses faciles. Petit à petit, nous nous attaquerons aux grandes. Et, quand les grandes choses seront faites, nous entreprendrons les choses impossibles.”

Ces jours-ci, des joueurs se sont exprimés dans les médias. Ils veulent impérativement jouer la ligue des champions l’année prochaine et si l’OM ne la joue pas. Ils iront dans un autre club.

Mais avant de penser à l’année prochaine, nos joueurs doivent réaliser des performances dans les choses faciles comme les entraînements. En suite, qu’ils s’attaquent aux matchs ordinaires de Ligue1 : Dijon, Amiens, Reims. Les trois prochaines rencontres de championnat peuvent permettre à l’OM de renouer avec le succès si et seulement si ils accomplissent leur ministère de footballeurs professionnels jusqu’au bout ! si nous passons ce cap, nous pourrons espérer mieux…

Allez l’OM !